Au secours j’ai un trou dans mon CV !

Licenciement, reprise d’études, année sabbatique, grossesse, maladie, raisons personnelles: La vie est ainsi faite qu’elle n’est pas toujours linéaire. Vos expériences professionnelles ne s’enchaînent pas forcément. Faut-il à tout prix masquer un trou dans votre CV ? Surtout pas ! Voici quelques pistes pour vous aider à justifier un trou dans votre CV, voir en faire un atout !

Les inconvénients des trous dans un CV

Une pause dans votre carrière, en général de plus de six mois, est un « trou » dans votre CV. Ils donnent malheureusement souvent une image négative aux recruteurs. Ceux-ci se méfient de ces périodes d’inactivité car ils ont peur de recruter une personne qui sera régulièrement en arrêt maladie ou qui ne sera pas au fait des dernières avancées technique ou derniers outils dans son secteur. Ne laissez pas les recruteurs dans le doute !

Comment en parler dans mon CV ?

Sur les dates concernées, ajoutez une explication brève, ne laissez pas ces périodes « vides » inexpliquées pour ne pas engendrer de multiples questionnements. C’est aussi là que la lettre de motivation prend tout son sens. Au besoin, compléter vos explications dans celle-ci en suivant nos recommandations citées ci-dessous.
Lire notre article pour faire une lettre de motivation qui attirera vraiment l’attention.

Réconciliez-vous avec votre parcours et positivez

Avoir des trous dans son CV n’est pas une tare. Faites le point: regardez vos périodes d’inactivité. Vous n’avez certainement pas été complètement inactif !
Essayez de mettre en relation les expériences que vous avez tirées de ces périodes avec le poste convoité. Il est très important d’essayer d’en faire un atout plutôt qu’un handicape !

Misez sur l’honnêteté pour expliquer votre parcours

On ne le répétera jamais assez, ne mentez jamais ni sur votre CV ni durant un entretien ! Selon les secteurs d’activité, le monde est « petit » et les recruteurs se connaissent ! Montrer au recruteur que même si vous n’avez pas choisi forcément ces situations, vous ne les avez pas pour autant subies ! Vous avez surmonté des difficultés, appris de vos erreurs, ajouté des compétences humaines à votre parcours. En soulignant les retombées positives, vous valorisez vos « Soft Skills », ces compétences qui sont de plus en plus recherchées par les recruteurs.

Attention tout de même de ne pas trop en dire. Inutile d’expliquer la vie avec votre petit dernier ou entrer dans les détails d’une maladie subie. Cela ne regarde pas votre potentiel futur employeur.

Quelques stratégies selon la nature des périodes d’inactivité

Vous avez pris un congé sabbatique ?

Surtout évitez d’être négatif en disant par exemple: « J’en avais marre, j’ai tout plaqué ». Vous avez voyagé ?  Vous pouvez facilement valoriser cette magnifique expérience ! Vous avez durant ce lape de temps perfectionné une nouvelle langue, partis à la découverte d’une autre culture, participation à un projet humanitaire ou bénévole ? Mettez en valeur quels profits vous en avez tirés.
Lire notre article sur les bienfaits d’un congé sabbatique

Un congé parental

C’est un des trous les plus classique sur un CV. Votre enfant a dépassé le stade du petit nourrisson et vous pouvez vous consacrer pleinement à une activité professionnelle. De plus vous pouvez ajouter quelques lignes à votre CV ! : gestion du stress, planification, sens de l’organisation

Une période de chômage

Les employeurs connaissent bien la réalité du marché du travail, inutile de cacher une période de chômage. Parlez plutôt de ce que vous avez entrepris durant cette période: cours, réorientation professionnelle etc.

Une longue maladie

Un long arrêt maladie ne pourra pas passer inaperçu. Expliquer la raison de votre absence sans entrer dans les détails. N’hésitez pas à appuyer que vous êtes à présent apte à reprendre le travail.

Comment évoquer un projet raté ?

Vous vous êtes lancé dans un projet entrepreneurial qui n’a pas fonctionné ? Ça arrive ! N’ayez pas honte d’en parler et surtout quelles sont les leçons que vous en avez tirées ! Un échec professionnel est un apprentissage, des remises en question, des évolutions personnelles qui font que votre profil peut devenir intéressant. Vous avez dû certainement prendre des risques, gérer des problématiques liées à la création d’un projet ou d’une entreprise. Ces expériences sont précieuses pour les recruteurs !

Vous avez repris des études ?

Vous avez suivi une formation, étudié pour obtenir de nouveaux diplômes etc. Mettez en avant votre soif d’apprendre et votre implication dans ces projets.

Vous avez démissionné ?

Il est important à veiller de ne blâmer personne. Éviter de critiquer votre ancien employeur. C’est comme critiquer son ex durant un rendez-vous galant. Ça ne donne pas envie ! Expliquez votre démarche. Ceci doit rester factuel.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais vous l’aurez compris: VA-LO-RI-SEZ-VOUS

Quelles sont les questions qui pourront vous être posée durant un entretien ?

  • Pourquoi êtes-vous au chômage depuis si longtemps ?
  • Pourquoi avez-vous quitté votre poste ?
  • Pourquoi avez-vous été licencié ?
  • Vos compétences sont-elles encore actuelles ?

Ceci n’est qu’un aperçu des questions qui pourront vous être posées. Si vous vous y êtes préparé en amont et que vous en parlez de manière positive, vous pourrez combler habillement les trous dans votre CV !

Vous êtes en train de creuser un trou dans votre CV ? Consultez nos offres d’emploi !

Pas de commentaire

Dîtes nous votre avis

trois × deux =