Le congé sabbatique

Un congé sabbatique ? Et pourquoi pas ?

Étymologie du mot « sabbatique », tirée de la Torah : « La septième année sera un sabbat, un temps de repos pour la terre, en l’honneur de l’Éternel : tu n’ensemenceras point ton champ, et tu ne tailleras point ta vigne. »
Le congé sabbatique est une pause plus ou moins longue dans une carrière professionnelle.
Certaines célébrités tels que Madonna, Leonardo DiCaprio ou le Prince Harry ont pris un congé sabbatique pour réaliser du bénévolat dans des pays en voie de développement.

 

Les bienfaits du congé sabbatique

Recharger ses batteries, acquérir de nouvelles compétences, apprendre une langue, voyager etc. les bienfaits d’un congé sabbatique sont très nombreux et sont indiscutables.
Certaines entreprises et start-up avant-gardistes l’ont même complétement intégré à leur mode de fonctionnement telles que l’agence Sagmeister & Walsh.

 

Ce qu’il faut savoir

Contrairement à d’autres pays comme le Danemark ou les Pays-Bas où l’état accorde un soutien financier aux employés dans leur projet de repos à long terme, en Suisse, le congé sans solde de ce type n’est pas encore populaire.
L’employeur est libre l’accorder ou pas à son employé.
Il est vivement conseillé de passer un accord écrit avec celui-ci en précisant les dates du congé, la durée ainsi que les conséquences auprès des assurances sociales. A noter que durant votre congé, l’employeur est en droit de résilier votre contrat mais il prendra effet à votre retour.

Un congé sabbatique, ça se prépare minutieusement ! AVS, LPP, assurances chômage etc. n’oubliez pas que vous avez des obligations. Pensez à bien vous renseigner.

 

L’impact sur votre CV

Vous n’êtes pas en poste ou avez dû démissionner pour pouvoir prendre un congé sabbatique ? Il est naturel de s’inquiéter de l’impact que peut avoir une telle situation sur sa carrière.
Ce genre de congé ne devraient pas être un obstacle à l’obtention d’un poste mais il peut être un signal d’alarme pour un recruteur. Gardez à l’esprit que certains recruteurs de verront pas d’un bon œil cette expérience, l’associant à une simple période de vacances « à ne rien faire ».
Il est alors primordial de pouvoir expliquer vos motivations et ainsi que les expériences et compétences que vous avez acquis grâce à votre pause professionnelle.

Qu’avez-vous accompli ? Qu’avez-vous découvert ? Mettez l’accent sur les qualités que vous avez développées au cours de ce congé:
Vous avez voyagé autour du monde ? Vous avez acquis une nouvelle langue et amélioré votre communication
Vous vous êtes occupé d’un enfant ou d’un parent malade ? Vous avez appris la gestion du temps et à prioriser les tâches.

 

Vous désirez reprendre le travail ? Il est temps de postuler ! Plus de 300 offres d’emploi vous attendent.

Pas de commentaire

Dîtes nous votre avis

deux × 2 =