Votre chien au bureau ?

Médor au bureau ? Une idée pour améliorer votre productivité !

Des études américaines, dont une menée par des chercheurs de la Virginia Commonwealth University, ont démontrées que la présence d’animaux de compagnie sur un lieu de travail réduit considérablement le niveau de stress et augmente la productivité. La tendance est venue des États-Unis : En 2015, 1 entreprise sur 4 accueillait les chiens sur les lieux de travail. Au Japon aussi, les sociétés ouvrent de plus en plus leurs portes aux chats de leurs employés.


Un employé heureux est un employé productif
Les bienfaits d’un animal au bureau sont multiples.
Il est un très bon anti-stress : Quelques caresses ou quelques minutes à le regarder suffisent pour apaiser beaucoup de tensions.

Aller promener Médor, même quelques minutes, permet également aux employés de faire de courtes pauses mentales qui les aideront ensuite à travailler de manière plus efficace.

Les animaux attirent l’attention et créent des sujets de discussion entre collègues.
Pour augmenter la communication et améliorer la cohésion de groupe, rien de tel qu’un chien !

Améliorez l'interaction entre collègues

Quelques exemples en Suisse
Depuis 2009, le site Nestlé Purina PetCare de Vevey accueille les chiens de ses collaborateurs en mettant à disposition des zones et des postes de travail où les chiens sont les bienvenus. Avant de pouvoir intégrer l’équipe, les chiens passent de petits tests pour s’assurer qu’ils sont compatibles avec la vie de bureau.

Le siège européen de Google à Zürich, ou encore l’agence de branding et design digital à Lugano Ander Group, sont quelques exemples d’autres entreprises qui ont franchi le pas !

Source : www.purina.ch

84% des propriétaires de chien en Suisse aimeraient pouvoir emmener leur animal sur leur lieu de travail. (source : 2017 Ipsos)

 

L’employeur a toujours le dernier mot
Il n’existe pas d’article dans le droit du travail qui régisse l’accompagnement de son animal de compagnie au bureau. La décision incombe entièrement à votre employeur.

Dans l’hypothèse que votre entreprise vous donne le feu-vert, réfléchissez-y à deux fois tout de même !
Le comportement de votre compagnon à quatre pattes doit être irréprochable.  Il est impensable de faire subir à vos collègues les aboiements intempestifs ou que Médor s’en prenne au mobilier. Certaines races qui ont  besoin de se dépenser, comme les Border Collies, ne seront pas heureux de rester tranquille plusieurs heures d’affilées.

Il est nécessaire que vos collègues soient ouverts à votre démarche. Il n’est pas rare de croiser des personnes allergiques ou qui ont tout simplement peur des chiens.
Des règles claires doivent être établies au sein de votre entreprise dès le départ. Le bien-être de votre animal doit toujours être garanti et le travail ne doit pas être perturbé.

Votre chien au bureau

Votre chef n’est pas amateur de boule de poils ?

Il est peut-être temps de changer d’emploi ! Plus de 350 offres vous attendent sur jobwatch.ch

Pas de commentaire

Dîtes nous votre avis

5 × 1 =