Brainstorming

Brainstorming : de l’idée à l’action !

Un brainstorming ou remue-méninges est une technique formalisée de résolution créative et collective de problème.
Source : Wikipedia

Le brainstorming a été inventé en 1939 par Alex Osborn, un publiciste américain. Si cette technique d’innovation est très connue et utilisée dans les agences de pub, elle peut être appliquée à quasi tous les types de domaines !

Quel en est le principe ?

Cette technique fonctionne en groupe. Plusieurs esprits échangent leurs idées, rebondissent sur celles des autres. Les idées doivent fuser librement et aller au-delà des préjugés. Il est nécessaire qu’à l’état de brainstorming, aucune des idées ne soit critiquée ou bridée

Les bienfaits du brainstorming

Les bienfaits sont nombreux. En réfléchissant en groupe sur une problématique, il favorise l’échange et la créativité. Le brainstorming permet aussi l’intégration plus rapide de nouveaux collaborateurs. Il doit être vu comme une réunion d’équipe détendue où l’on travaille en « s’amusant ».

Les limites de la technique ?

Le côté ludique du brainstorming nous donne, à tort, l’impression que les idées géniales vont se déverser d’un coup. Il est important de bien préparer l’exercice et de le gérer.
Il y a également un risque important d’autocensure et de conformisme si les participants ne sont pas rassurés sur le fait de pouvoir s’exprimer librement. Canalisez les personnes qui ont un grand pouvoir de parole. Celles-ci risqueraient de réduire au silence les personnes plus calmes.

Comment organiser un brainstorming ?

Pour que la technique soit efficace, il est primordial que la séance soit préparée et surtout qu’elle soit animée par une personne

1. Expliquez l’objectif.
Celui-ci doit être simple et concret. Les participants doivent se focaliser sur un but : Trouver un nouveau logo, améliorer une méthode de travail.

2. Fusion d’idées.
Pas de jugement jusqu’au tri de celles-ci. Répétez-le au besoin. Aucun jugement ne doit être porté sur les idées énoncées. Elles peuvent être farfelues ou complétement irréalisables. Peu importe. Ces idées serviront comme point de départ pour vous permettre de rebondir. Impliquez également les personnes calmes ou timides et veillez à limiter les débordements.

3. Notez tout.
Pensez à un grand tableau blanc. Notez les idées, faites des schémas

4. Trier et faire le point.
Après ce grand déversement d’idées, il est temps de trier les pistes intéressantes, réalisables etc.

5. Définir les prochaines étapes. 
A la fin du brainstorming, n’oubliez pas de distribuer les tâches. Peut-être qu’il faut se renseigner sur un prestataire ? Envoyer des demandes à d’autres collaborateurs etc. Vous pouvez également laisser encore 1 ou 2 jours aux participants pour revenir sur le brainstorming si aucune solution n’a été trouvée. On le rappel, les idées n’arrivent jamais au moment où on le voudrait !

Durée
10min à 1h. Un brainstorming trop long ne sera pas productif.

Lieu
Une salle de réunion oû chacun s’installera à son aise. Veillez à être assez au calme et isolé. Vous pouvez également tester un brainstorming hors de l’entreprise pour stimuler la créativité.

Envie de nouveaux challenges ?

Il est peux-être temps de changer d’emploi. Avez-vous testé nos services ?

Pas de commentaire

Dîtes nous votre avis

12 + treize =