Décrochez un rendez-vous avec votre lettre de motivation

Parmi les milliers de CV et de lettres de motivation qui arrivent tous les jours sur les bureaux des recruteurs, sortir du lot relève parfois du défi. De fait, c’est une course, un sport de précision. Et pour passer à l’étape suivante, l’entretien, il faut suivre quelques règles précises. Conseils.

1. Aller droit au but

On l’a dit, les recruteurs et les services RH croulent sous les candidatures, spontanées ou pas. Ils n’ont en général que quelques secondes à accorder à chaque lettre de motivation. Ne vous perdez donc pas en plans trop complexes ou en formules à rallonge. Comme un boxeur, vous devez économiser vos ressources. Dans le cas présent, écrivez comme si vous économisiez vos mots. Chacun d’eux doit être utile. Chaque phrase doit contenir une information intéressante pour le recruteur. Pour résumer, votre lettre doit être courte sans l’être trop et facile à lire sans être pauvre en contenu. Même en la lisant en diagonale, votre interlocuteur doit pouvoir cerner votre profil, vos qualités et votre motivation.

2. Ne pas faire doublon

Une lettre de motivation ne va jamais sans un CV. Ne l’oubliez pas, cela vous évitera de surcharger votre lettre de motivation avec des informations déjà mentionnées. Un CV est une chose froide qui répond à un modèle précis et ne permet pas d’expliciter des détails que vous jugez peut-être fondamentaux pour obtenir le poste désirés. Ce sont ces derniers qui doivent apparaître dans votre lettre de motivation, ces petites choses qui vous différencient de vos concurrents. Tant qu’à avoir deux outils à votre disposition, autant les utiliser chacun de la façon la plus appropriée. D’une part, montrer vos qualités objectives, d’autre part, révéler votre supplément d’âme.

3. Une attaque franche

Comme la scène d’ouverture d’un film, la première phrase de votre lettre de motivation doit être accrocheuse et puissante. Tout en évitant les envolées littéraires, elle doit annoncer une personnalité hors du commun sans pour autant vous classer dans les erreurs de casting. La personne qui lit cette lettre a déjà pris connaissance de votre CV. Elle sait déjà si votre expérience et vos diplômes correspondent à ce qu’elle recherche. Pas la peine donc de lui rappeler que vous avez le profil ou que vous écrivez pour postuler à tel ou tel poste. L’objet de la lettre ou la référence de l’offre de poste remplissent déjà très bien cette fonction.

4. Cibler précisément pour viser juste

Vous n’êtes pas un robot, et les recuteurs non plus. Dispensez vous donc d’écrire une lettre totalement anonyme. En cas de candidature spontanée, pensez à faire des recherches sur le Net pour trouver le nom de la personne qui chapeaute le projet qui vous intéresse. Ou, plus ambitieux, le nom de celle qui dirige le département que vous ciblez. Si vous répondez à une offre, le nom de la personne en charge du recrutement apparaîtra souvent dans l’annonce. Là encore, n’hésitez pas à vous renseigner. Vous pourrez ainsi tourner votre lettre différemment en fonction de ce que vous savez de votre interlocuteur, de son poste, de son ancienneté, de ses expériences précédentes, etc.

De plus, toutes les entreprises ne se ressemblent pas et nombreuses sont celles qui défendent farouchement leur culture. Documentez vous, regardez les campagnes de publicité de l’entreprise et essayez de pénétrer cette culture. Vous serez d’autant mieux armés pour écrire une lettre percutante.

5. Un français parfait, qualité sine qua non

A l’époque du SMS et des applications de discussion par milliers, écrire correctement est une qualité qui se raréfie. En toute logique, elle est donc valorisée par le marché. Une lettre de motivation dotée d’une bonne syntaxe et d’une orthographe parfaite sera toujours un énorme plus pour votre candidature. Personne ne souhaite engager un chef de projet qui fait des fautes dans les emails envoyés aux clients. Et si le français n’est pas votre principale qualité, faites vous aider par un proche. Il sera toujours temps de vous améliorer une fois le poste décroché.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire. A vos plumes, ou plutôt à vos claviers.

1Commentaire
  • Lettre pour CDI
    Publié à 15:33h, 17 avril Répondre

    il faut en passer par là, cette fameuse lettre sur laquelle vous exprimerez toute votre motivation à travailler dans une boite qui est tout, sauf la brigade du rire. Vous direz que vous êtes docile, corvéable à merci car un bourreau de travail, pas conflictuel pour un sou, propre sur vous. Le parfait petit soldat.
    Bon on va redescendre sur terre,.. Ce profil n’existe que dans les rêves du recruteur.

Dîtes nous votre avis

5 × 3 =